Soutayta Al-Mahâmali la mathématicienne de génie

By | mai 8, 2019

Le monde entier sait l’apport fondamental qu’ont eut les musulmans dans le développement des sciences et plus particulièrement des sciences mathématiques. Mais combien d’entre nous connaissent la contribution déterminante de Soutayta Al-Mahâmali dans ce domaine justement?

Contexte et situation familiale

Soutayta Al-Mahâmali a vécu à Baghdad, en pleine période Abbasside, durant la seconde partie du 10eme siècle plus exactement. Elle est issue d’une famille d’intellectuels: son père était juge et auteur de plusieurs ouvrages, son oncle était un savant dans la science des Hadiths. Enfin, elle est aussi connue pour être la mère du juge Abu Hussein bin Ahmed bin Ismaïl al-Mahâmali dont les jugements et les compétences étaient grandement appréciés à son époque.

Formation et Parcours

Soutayta a été formé par les meilleurs experts de Baghdad, dont son père. Elle était connue pour son sens moral et son humilité.

Des figures historiques de la civilisation musulmane ont fait son éloge, telles que :

  • Ibn Al Jawzi :connu pour ses travaux dans l’exégèse du Coran et ses commentaires dans le domaine du Hadith. 
  • Ibn Kathîr dont le tafsir du Coran est un des plus connu et des plus répandu de nos jours.
  • Ibn Al Khatib Al Baghdadi un autre savant de la science du Hadith 

Soutayta était une « touche à tout » et  excellait dans plusieurs disciplines :

  • Littérature arabe
  • Hadiths et Jurisprudence
  • Mathématiques et plus spécialement en arithmétique et en calcul successoral

Son apport déterminant dans le domaine des mathématiques

Les solutions qu’elle a inventé témoignent d’une intelligence hors du commun qui a clairement marqué l’histoire des mathématiques.

En plus des compétences citées plus haut, Soutayta s’est en fait distinguée dans le domaine de l’algèbre en proposant des solutions inédites à certaines équations. L’impact de ses propositions a été tel que de célèbres mathématiciens les ont cité dans leurs travaux par la suite.


Mes impressions

Je suis, comme à chaque portrait que j’écris, très contente d’avoir découvert cette musulmane qui a elle aussi, à sa façon, marqué son époque et l’Histoire d’une manière générale.

3 choses ont attiré mon attention

  1. La formation qu’elle a suivi: elle a été formé par l’élite de son époque
  2. Son ouverture d’esprit : L’intérêt qu’elle avait pour des disciplines aussi différentes que les maths et la littérature.
  3. Sa motivation sans limite et sa capacité de travail colossale : ce qui lui a permis d’INVENTER des solutions mathématiques

J’avoue me sentir proche d’elle parce que je m’intéresse également à des disciplines qui n’ont a priori pas de rapport entre elles. Je peux passer beaucoup de temps à lire sur le Web Design tout comme j’aime lire des articles sur le développement personnel ou me prendre la tête pour comprendre La Vocation de l’Islam de Bennabi.

Mais sans avoir la prétention d’exceller dans différents domaines, je me suis fixée des objectifs de formations dans ceux qui m’intéressent.

Pour finir, je dois dire que je regrette vraiment le peu de documentation qu’il y a sur elle (comme pour beaucoup d’autres malheureusement). Du coup, je ne sais pas pour vous mais moi je reste un peu sur ma faim 

En tout cas c’est un personnage que j’aurais aimé avoir en tête quand j’étais au collège et que je stressais d’aller en cours de maths  ?  n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *